À PROPOS :

Rythmebeat.com a été créé pour informer notre communauté, et d’autres, au meilleur de nos capacités, sur la région de l’Estrie. L’équipe de Rythmebeat.com a fait sa première publication en avril 2009 sous le nom The Stanstead Beat/le Rythme de Stanstead. Ce qui devait être une publication unique est devenue un journal sérieux qui s’est rapidement développé pour couvrir toute l’Estrie. Il s’agissait du seul journal bilingue de son genre en Estrie. Il était publié mensuellement et a été distribué gratuitement jusqu’en décembre 2009, alors que la décision fut prise de le diffuser par Internet pour contribuer à la protection de l’environnement et pour servir une clientèle plus large.

Le Stanstead Beat/le Rythme de Stanstead est devenu RythmeBeat.com pour mieux refléter l’aire de diffusion du journal. Nos rédacteurs vous apportent des nouvelles, passées et présentes, en provenance des municipalités régionales de Coaticook, Le Granit, Le Haut-Saint-François, Le Val-Saint-François, Les Sources, Memphrémagog et Sherbrooke. À compter de l’été 2010, des informations relatives aux régions du nord des États du Vermont, du Maine et du New Hampshire y seront aussi publié.

NOS PRINCIPES:

1. Enquêter pleinement avant de publier un article ou de mentionner une personne dans une information, lorsqu’il existe le moindre doute quant à sa véracité ou à son exactitude. Si un doute subsiste, retirer l’information douteuse.

2. Mentionner les autorités compétentes et les sources à l’origine d’une information pouvant être remise en question. Conserver des preuves pour pouvoir éventuellement les publier advenant une contestation.

3. Être impartiaux lorsqu’on traite une nouvelle qui concerne des parties ou des affaires controversées. Donner une juste représentation à toutes les parties impliquées dans cette controverse.

4. Admettre rapidement et franchement ses erreurs. La méfiance du public à l’égard des medias est alimentée par l’inexactitude, la négligence, l’indifférence aux préoccupations du public, le cynisme à l’égard des personnages de la vie publique, les apparences de partis pris ou d’injustice et l’arrogance.

5. Les journalistes peuvent contribuer à dissiper ces perceptions du public par un respect scrupuleux des faits et un respect sans compromis de l’équité.

6. Les articles ont le pouvoir de blesser tant les citoyens ordinaires que les grandes sociétés. L’engagement d’intégrité et la sensibilité de Rythmebeat.com exige que notre personnel réponde favorablement et rapidement à toute erreur commise, qu’une plainte vienne d’un humble citoyen ou de la batterie d’avocats d’une personnalité puissante.

7. Tout article contenant des erreurs et requérant une correction devrait être porté à l’attention de la direction.

NOTRE ÉTHIQUE:

1. La politique de Rythmebeat.com est qu’il doit être auto-suffisant. Notre personnel de doit rien accepter qui puisse compromettre notre intégrité ou notre crédibilité.

2. Rythmebeat.com ne paie pas les vedettes de l’actualité pour obtenir des entrevues, pour les photographier, les filmer ou les enregistrer.

3. Nos journalistes ne peuvent modifier leur identité pour obtenir des informations. Ils doivent toujours s’identifier comme des journalistes travaillant pour nous.

NOTRE IMPARTIALITÉ:

Dans les comptes rendus de rythmebeat.com, les différentes parties concernées, qu’elles soient dans les domaines politique, économique, social ou autre, doivent toutes recevoir un traitement équitable. Les communiqués émis par des intérêts contradictoires méritent une présentation égale, que ce soit dans une même nouvelle ou dans plusieurs diffusées à des moments différents.